Punaises de lit et copropriété : qui doit s’en débarrasser ?

Les punaises de lit, nuisibles en copropriété
Coach Copro

Coach Copro

Expert Cotoit

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

La présence de punaises de lit n’est pas liée à un manque de propreté. N’importe qui peut voir son domicile infesté ! Si votre logement en copropriété est touché, découvrez comment procéder.

Qu’est-ce qu’une punaise de lit ?

Aïe ! Aïe ! Ça vous démange la nuit dans votre lit ? Vous retrouvez de petites taches brunes sur vos draps ? Vous êtes peut-être victime de punaises de lit, des nuisibles souvent cachés dans la literie, qui piquent les dormeurs pour se nourrir de leur sang. Elles vivent à l’abri de la lumière et profitent de la nuit pour attaquer.

Ces petites bestioles sont en recrudescence depuis quelques années, en raison des voyages internationaux plus fréquents et de leur résistance aux insecticides classiques.

Mais que sont-elles vraiment ? Les puces de lit sont de petits insectes de forme ovale, plats, sans ailes et de couleur brune ou rougeâtre. À l’âge adulte, elles peuvent mesurer 7 mm de long, soit la taille d’un pépin de pomme. Elles résident principalement dans les matelas, sommiers et cadres de lit, mais peuvent aussi se cacher dans d’autres endroits sombres et calmes (canapé, fissures de mur, plancher, rideaux, tableaux…).

La présence de punaises de lit n’est pas liée à un manque de propreté. N’importe qui peut voir son domicile infesté ! Un peu comme les moustiques.

En cas d’infestation de son logement, il est nécessaire de prendre des mesures strictes pour limiter leur prolifération et les éliminer avec des produits chimiques.

Comment savoir si on a des punaises de lit chez soi ?

Voici les caractéristiques qui peuvent laisser penser que votre logement est infesté de punaises de lit :

  • Lésions cutanées (piqûres de punaise souvent regroupées par 3 ou 4 sous la peau, parfois en ligne) au visage, aux mains, aux bras, au dos, aux jambes 
  • Petites taches noires de 1 à 3 mm sur les draps (excréments des punaises) 
  • Traînées de sang (dues à l’écrasement des punaises)

Copropriété : qui doit s’en débarrasser ?

Il existe trois scénarios concernant l’imputation des coûts de désinfection dans une copropriété :

– Si l’infestation concerne les parties communes de l’immeuble, les frais seront à la charge de la copropriété.

– Si vous êtes le seul copropriétaire de votre voisinage à subir la présence de nuisibles dans votre logement, la désinsectisation sera à vos frais.

– Si vous êtes locataire, vous devez prévenir votre propriétaire afin qu’il fasse intervenir un professionnel ou qu’il solutionne le problème. Les frais seront à sa charge.

Rappel de la loi ElanArticle 142 – Le bailleur est tenu de remettre au locataire un logement décent ne laissant pas apparaître de risques manifestes pouvant porter atteinte à la sécurité physique ou à la santé, exempt de toute infestation d’espèces nuisibles et parasites, répondant à un critère de performance énergétique minimale et doté des éléments le rendant conforme à l’usage d’habitation.

Que faire si cela touche tout mon immeuble ?

Il est rare qu’un immeuble tout entier et ses parties communes soient touchés par les punaises de lit. Une copropriété peut toutefois envisager le passage d’un professionnel, afin de mutualiser les dépenses entre plusieurs copropriétaires. Les coûts seront répartis en fonction des appartements traités (et non pas selon les charges de copropriété, puisqu’il s’agit des parties privées).

Dans un cas extrême, où tout l’immeuble est entièrement envahi, y compris les parties communes, les dépenses de désinfection, devront être imputées dans le montant des charges de copropriété.

Si un appartement est à l’origine de la prolifération, et que son propriétaire ne fait rien pour solutionner le problème, une action judiciaire pour être portée à son encontre.

Comment s’en débarrasser ?

Adoptez les bons réflexes :

  • Lavez à plus de 60 °C tous vos draps et conservez-les dans des sacs plastiques jusqu’à la fin de l’infestation. La congélation est aussi une bonne méthode pour tuer les potentiels œufs restants 
  • Aspirez tous les recoins avec un embout fin pour éliminer punaises et larves (prenez soin de jeter le sac d’aspirateur et de nettoyer votre aspirateur) 
  • Nettoyez à la vapeur (120 °C) les recoins, les tissus d’ameublement, les encadrements, la literie, etc. 
  • En cas de forte infestation, débarrassez-vous du mobilier infesté (en le déposant à la déchetterie).

En cas de persistance ou d’infestation conséquente, faites appel à des professionnels : entreprises spécialisées en possession du certificat Certibiocide, délivré par le ministère de la Transition écologique et solidaire, depuis moins de 5 ans. Il faut compter entre 100 et 300 € pour le traitement d’un appartement (en fonction de sa superficie).

Pour toute question, appelez le numéro vert 0806 706 806

Nous vous recommandons