Actrices essentielles dans la pollinisation, les abeilles sont depuis quelques années menacées d’extinction. De nombreux projets ont vu le jour visant à accompagner, informer, susciter les démarches pour la préservation de cette espèce indispensable. Que diriez-vous d’y participer en installant des ruches dans votre copropriété ? Nous vous expliquons tout.

Comment installer une ruche dans ma copropriété ?

Décision encore incongrue il y a quelques années, la décision d’installer une ruche en copropriété est de nos jours, de plus en plus courante.

Sur le toit d’un immeuble, dans les jardins… Il existe plusieurs emplacements idéaux pouvant accueillir confortablement les colonies de ces insectes jaunes et noirs.

Première étape dans votre projet, vérifiez auprès des autres copropriétaires et voisins si l’idée de l’installation de ruches suscite l’enthousiasme. Convainquez les plus réfractaires en les sensibilisant sur l’action écologique et le fait de pouvoir déguster le miel frais produit par les abeilles de la copropriété !

Il faut également se renseigner sur les réglementations préfectorales qui réglementent les installations en terme de distance avec l’habitation de vos voisins, etc. Dans de nombreux départements, les ruches doivent être situées à au moins 20 m des propriétés voisines et 100 m des bâtiments collectifs.

La décision doit être votée en assemblée générale à la majorité 25 si ce type d’installation n’est pas prévu dans le règlement de copropriété.

Vous devrez ensuite procéder à une déclaration, une fois par an, auprès de la direction départementale des services vétérinaires. (Cerfa n° 139995*02)

BON À SAVOIR : 35% de nos ressources alimentaires dépendent des insectes et à 80% des abeilles.

> Envie d’un syndic soucieux de l’environnement ? Contactez-nous !

Faites-vous accompagner de professionnels pour vos ruches en copropriété

Vérifier l’état de votre ruche, mettre en hivernage, allumer un enfumoir, récolter le miel… rien de tout cela ne s’improvise ! Se faire former ou accompagner d’un apiculteur professionnel est vivement conseillé.

De nombreux professionnels et associations proposent leurs services afin de vous former, d’entretenir ou d’installer vos ruches. Par exemple, l’UNAF (Union Nationale pour l’Apiculture Française) propose des formations afin de devenir des apiculteurs en herbe !

Découvrez Abeille Sentinelle, le programme de préservation de l’abeille.

Ruches urbaines : des abeilles dans les villes

Des abeilles dans la ville, oui mais… Assurez-vous que votre copropriété soit à proximité de ressources telles que des parcs, vergers, jardins. Une abeille sans ressources pour butiner, c’est une abeille qui ne peut pas se nourrir correctement.

On ne choisit pas d’installer une ruche uniquement pour faire écolo, il faut se renseigner attentivement auprès d’un professionnel, tel qu’un éleveur proche de votre domicile, qui saura vous conseiller et qui vous fournira avec des espèces d’abeilles endémiques et non dangereuses pour la biodiversité.

Cette décision demande donc une certaine recherche en amont et aussi un financement pour les installations, les appareils d’entretien, la société/le professionnel qui gèrera potentiellement vos ruches.

Les ruches sont à la portée de tout le monde : participez à la préservation de l’environnement en «adoptant» des abeilles dans votre copropriété !

(cc) aaron burden